Infections respiratoires

Dernière mise à jour : mardi 23 mai 2023



Pneumonie

Algorithme de prise en charge

Algorithme résumé de la prise en charge d'une pneumonie

Quelques principes

Définitions

  • CAP (Community-Acquired Pneumonia) : pneumonie acquise en milieu extrahospitalier ou se déclarant ≤ 48 h après l’admission à l’hôpital
    • CAP I : patients ambulants sans pathologie sous-jacente
    • CAP II : patients ambulants avec comorbidités (âge > 60 ans étant considéré comme une comorbidité)
    • CAP III : patients hospitalisés hors des soins intensifs
    • CAP IV = sCAP (Severe Community-Acquired Pneumonia) : patients hospitalisés répondant aux critères d’admission aux soins intensifs
  • HAP (Hospital-Acquired Pneumonia) : pneumonie se déclarant > 48 h après l’admission à l’hôpital
  • VAP (Ventilator-Associated Pneumonia) : pneumonie se déclarant > 48 h après l’intubation

Suspicion clinique

Signes fonctionnels respiratoires [toux, expectorations, dyspnée, tachypnée (fréquence respiratoire > 20/min) douleur thoracique] & fièvre.

Confirmation du diagnostic

Radiographie thoracique prouvant l’atteinte parenchymateuse (présence d’un nouvel infiltrat) et polynucléose / marqueurs inflammatoires

Evaluation des comorbidités

Diabétique, BPCO, cirrhotique, décompensé cardiaque, insuffisant rénal.

Critères d’hospitalisation

Selon le résultat des scores FINE-PSI ou CURB-65 :

Les scores de FINE-PSI et de CURB-65 ont été développés et validés pour prédire la mortalité à 30 jours associée à une pneumonie communautaire. Leur utilisation principale est cependant l’orientation du patient entre le milieu hospitalier ou ambulatoire.

  • Score FINE - PSI (Pneumonia severity index): Classes IV et V ⇒ l’hospitalisation doit être considérée
  • Score CURB- 65 : Si score > 2 ⇒ l’hospitalisation doit être considérée
Score CURB-65 Point
C confusion nouvelle 1
U urée ≥ 7 mmol/l ou > 41 mg/dL 1
R Fréquence respiratoire ≥ 30 / min 1
B Pression artérielle systolique < 90 mmHg ou diastolique < 60 mmHg. 1
65 âge ≥ 65 ans. 1
Stratification of mortality rate using the CURB-65
Mortality risk CURB-65 score Observed mortality ratea (%) Recommendation
Low 0 or 1 1.5 Home treatment
Moderate 2 9.2 Hospitalization
High 3–5 22 Treatment for moderate pneumonia
aLim WS, et al. Thorax 2003;56;377-82.
Pneumonia severity index (PSI)
Factor Score
Patient age
Male Age
Female Age - 10
Long-term care facility resident +10
Accompanying diseasea
Neoplastic disease +30
Liver disease +20
Congestive heart failure +10
Cerebrovascular disease +10
Chronic kidney disease +10
Symptoms at diagnosis
Acute psychosisb +20
Breathing rate ≥ 30/min +20
Systolic pressure < 90 mmHg +15
Body temperature < 35°C or ≥ 40°C +15
Heart rate ≥ 125/min +10
Laboratory measurements
Arterial blood pH <7.35 +30
BUN ≥ 30 mg/dL / urea > 0.6 g/L +20
Serum sodium <130 mEq/L +20
Serum glucose >250 mg/dL +10
Hb <9 gm/dL (hematocrit <30%) +10
Atmospheric arterial blood gas (PaO2) <60 mmHg (SaO2 <90%) +10
Hydrothorax on chest X-rays +10
aAccompanying diseases (Neoplastic diseases: within one year, exclude cutaneous basal cell carcinoma and squamous cell carcinoma; liver disease: clinically or histologically diagnosed liver cirrhosis or chronic active hepatitis; congestive heart failure: medical history, examination, or tests; cerebrovascular diseases: stroke diagnosed based on clinical findings, CT or MRI).
bPsychosis: Disorientation related to people, places, and time; or recently reduced level of consciousness.
Predicted mortality rates, risks, and recommendations according to the pneumonia severity index (PSI)
Class PSI score Predicted mortality rate (%) Risk Recommendation
I Age < 50 years, no accompanying diseases and clinical symptoms. 0.1 – 0.1 Low Treat at home
II 1 – 70 0.6 – 0.7 Low Treat at home
III 71 – 90 0.9 – 2.8 Low Treat at home or hospitalize
IV 91 – 130 8.2 – 9.3 Moderate Hospitalize
V >130 27.0 – 31.1 High Consider ICU admission

Critères d’admission aux soins intensifs

La sévérité de la pneumonie communautaire est définie par un critère majeur ou ≥ 3 critères mineurs :

  • Critères majeurs :
    • Nécessité d’une ventilation mécanique invasive
    • Présence d’un choc septique
  • Critères mineurs :
    • Fréquence respiratoire ≥ 30/min
    • Rapport PaO2/FIO2 ≤ 250 mmHg
    • Opacités multilobaires (> 2 lobes)
    • Confusion et/ou désorientation
    • Urémie ≥ 43 mg/dL
    • Leucopénie < 4000 cellules/mm3
    • Thrombopénie < 100 000 cellules/mm3
    • Hypothermie < 36 °C
    • Hypotension : PAS < 90 mmHg nécessitant un remplissage vasculaire

Bilan étiologique

Prérequis : Ne pas oublier de vérifier les bactériologies antérieures du patient

Patient ambulant Patient hospitalisé hors des soins intensifs Patient hospitalisé aux soins intensifs
Pneumonie non sévère CAP I ; II Pneumonie non sévère CAP III; HAP non sévère Pneumonie sévère CAP IV (= sCAP) ; HAP sévère ; VAP
/
  • Expectorations
  • Deux paires d’hémocultures
  • PCR Covid-19a
  • Entre novembre et mars : PCR combinée Covid-19 et grippe (frottis naso-pharyngé)
  • Expectorations
  • Deux paires d’hémocultures
  • PCR Covid-19a
  • Entre novembre et mars : PCR combinée Covid-19 et grippe (frottis naso-pharyngé)
  • + Antigène urinaire Legionella (remboursé à 100%, 1x par hospitalisation)
  • ± Dépistage MRSA (frottis peau, nez, gorge) si FR de colonisation par MRSAb
  • Après 48h, si le bilan étiologique est négatif et en l’absence d’évolution favorable sous traitement empirique initial ⇒ Suggestion de proposer une PCR Multiplex sur LBA (non remboursé)
  • En cas de suspicion d’une infection à germes atypiques (Mycoplasma pneumoniae, Chlamydophila pneumoniae, Legionella pneumophila), préférer la PCR sur nasopharynx plutôt que la sérologie. En effet, les sérologies ne sont plus recommandées en raison d’une mauvaise spécificité.
a Se référer au chapitre de l’antibioguide dédié à la Covid-19
b FR de colonisation par MRSA : les antécédents d'infection ou de colonisation par MRSA, une antibiothérapie IV récente, les antécédents d'infections cutanées récurrentes ou de plaies chroniques, la présence de dispositifs invasifs, l'hémodialyse, les récentes hospitalisations et la sévérité de la maladie (5)

Remarque : La procalcitonine ne devrait pas être utilisée pour la décision concernant un traitement empirique antibiotique, excepté dans les 2 indications suivantes :

  • Réduction du spectre ou réduction de la durée de l’antibiothérapie (si la durée > 7 jours), y compris pour les patients critiques à haut risque et aux soins intensifs.
  • en cas d’admission aux urgences d’un patient avec une CAP IV (= sCAP), afin de distinguer l’étiologie virale versus bactérienne, en concertation avec les intensivistes.

Traitements

Type Germes Traitement Durée (6)
1
CAP I

⇒ retour au domicile1
  • Streptococcus pneumoniae
Préférer : Amoxicilline PO 1 g/8 h2

Alternative si allergie aux β-lactamines : Moxifloxacine PO 400 mg/24 h3
  • Si amélioration clinique à J3 (apyrexie, amélioration des signes vitaux) : 5 jours
  • Si pas d'amélioration clinique* à J3 : 7 jours maximum
* Rechercher une complication, de type empyème/abcès
2
CAP II

⇒ retour au domicile1
  • Streptococcus pneumoniae
  • Haemophilus influenzae
  • Staphylococcus aureus
  • Moraxella catarrhalis
  • Entérobactéries
    (K. pneumoniae, autres)
  • Streptococcus pyogenes
Préférer : Amoxi/clav PO 875 mg/8 h2

Alternative si allergie aux β-lactamines : Moxifloxacine PO 400 mg/24 h3
3
  • CAP III
  • HAP non sévère < 5j d'hospitalisation
Idem Préférer : Amoxi/clav IV 1 g/8 h puis relais oral après 48h-72h : Amoxi/clav PO 875 mg/8 h2
ou Ceftriaxone IV 2g/24h

Alternative si allergie aux β-lactamines : Moxifloxacine PO 400 mg/24 h3
4
  • CAP IV = sCAP4, 5
  • HAP sévère < 5j d'hospitalisation
Idem + germes atypiques
  • Mycoplasma pneumoniae
  • Chlamydophila pneumoniae
  • Legionella sp.
Préférer : Amoxi/clav IV 1 g/6 h ou Ceftriaxone IV 2g/24h
±
Clarithromycine PO 500mg/12h ou 1g (comp. à libération prolongée)/24h ou IV 500mg/12 h5

Alternative si allergie aux β-lactamines :
Moxifloxacine PO (ou IV) 400 mg/24 h3
Aztréonam 2g/8h + Vancomycine IV en perfusion intermittente ou en perfusion continue6
5
  • sCAP avec risque de germes plus résistants4, 5
  • HAP>5j d'hospitalisation
  • VAP
  • Streptococcus pneumoniae
  • Haemophilus influenzae
  • Staphylococcus aureus
  • Moraxella catarrhalis
  • Entérobactéries
    (K. pneumoniae, autres)
+ germes nosocomiaux
  • Pseudomonas aeruginosa
  • MRSA
  • Entérobactéries du Groupe 3/BLSE
Préférer : Ceftazidime IV 2 g/8 h (perfusion intermittente)
ou 6 g/24 h en 24 h (perfusion continue7)
ou Céfépime IV 2 g/12 h en 12 h (perfusion continue7, 8)
ou Pip/tazo IV 4 g/8 h en 4 h (perfusion prolongée)
Alternative : Méropénem IV 2 g/8 h en 3 h (perfusion prolongée) 7 jours

Exceptions : Traitement prolongé (> 7 j) en cas d'immunodépression, de mucoviscidose, d'empyème, d'abcès pulmonaire, de cavitation ou de pneumonie nécrosante (7)
±
Vancomycine IV en perfusion intermittente ou en perfusion continue6, 9
±
Clarithromycine PO 500mg/12h ou 1g (comp. à libération prolongée)/24h5 ou IV 500mg/12h5

Alternative si allergie aux β-lactamines :
Aztréonam 2g/8h + Vancomycine IV en perfusion intermittente ou en perfusion continue6
1 Réévaluation par le généraliste à 48 h préconisée
2 Si pas d'évolution favorable dans les 72 h : remplacement par Moxifloxacine PO 400 mg/24 h pour une durée totale de 7 jours
3 Prendre en considération le profil d'effets indésirables des fluoroquinolones
4 Si sCAP : Ajout précoce d'hydrocortisone IV 200mg/24h pendant 4 à 8 jours selon l'évolution clinique (8)
5 Si sCAP : Ajout Clarithromycine PO ou IV 500mg/12h ou 1 g/24 h & prendre en considération le risque d'interactions médicamenteuses (particulièrement avec les immunosuppresseurs)
6 Perfusion intermittente : dose de charge*: 25 - 30 mg/kg (infections sévères) ou 15 - 20 mg/kg (infections non sévères) puis 15 - 20 mg/kg/8 - 12 h ; Perfusion continue (sur 24 h) : dose de charge* : 25 - 30 mg/kg (infections sévères) ou 15 - 20 mg/kg (infections non sévères) puis 30 – 40 mg/kg/24 h en 24 h → dosage sanguin recommandé dans les deux cas (cf. chapitre TDM)
* Dose de charge de … à faire couler en … : Exemples: 500 mg en 60min ; 1 g en 60 min ; 1,5 g en 90 min ;2 g en 120 min ; 2,5 g en 150 min ; 3 g en 180 min ; 6 g en 6 h.
7 En cas de perfusion continue (sur 24 h) de β-lactamines, il faut réaliser une dose de charge puis directement entamer la perfusion continue (sur 24 h) → Ceftazidime IV dose de charge de2 g en 30 min ; Céfépime IV dose de charge de 2 g en 30 min, Céfotaxime IV dose de charge de 2 g en 30 min.
8 Céfépime : Monitoring thérapeutique recommandé en cas d'insuffisance rénale, afin d'exclure des valeurs sanguines toxiques > 60 mg/L
9 Choix de la molécule en fonction de l'historique microbiologique du patient

Remarques :

  • Pneumonies d’aspiration : Les recommandations sont en faveur d’un traitement identique pour les pneumonies d’aspiration. Dès lors, il n’y a pas d’intérêt à couvrir les germes anaérobes, excepté en cas d’empyème/abcès. Cependant, la plupart de ces pneumonies étant chimiques, une antibiothérapie est, dès lors, discutable.
  • Pneumonies virales : CAP à Influenza : Traitement recommandé par Oseltamivir 150mg 2x/j pendant 5 jours, quelque soit le délai & envisager une antibiothérapie en cas de surinfection
  • Cas particuliers : Pneumonie des patients immunodéprimés ⇒ Se référer au chapitre de l’antibioguide dédié aux immunodéprimés
  • Tout patient quittant le service des urgences avec un diagnostic de pneumonie doit avoir reçu une première dose d’antibiotique !
  • Un contrôle de radiographie est recommandé après 48 h.
  • En présence d’un épanchement associé à une pneumonie, une ponction doit être discutée.

Exacerbation de BPCO

Bilan étiologique :

  • Expectorations
  • PCR Covid-19 (cf. chapitre « Prise en charge thérapeutique Covid-19 »)
  • En période épidémique (selon le seuil épidémique de Sciensano) : PCR Covid-19 - Grippe - RSV

Critères de traitement par antibiotiques : critères d’Anthonissen de l’exacerbation de BPCO

  • Augmentation de la dyspnée
  • Augmentation de l’abondance des expectorations
  • Augmentation de la purulence des expectorations
Critères d'Anthonissen
Critère(s) présents Nécessité d'une antibiothérapie
Gold 1 Gold 2 Gold 3-4
1/3 Non Non Oui
> 2/3 dont purulence Non Oui Oui
Insuffisance respiratoire aiguë Oui Oui Oui
Type Germes Traitement Durée (6)
Exacerbation infectieuse de BPCO
  • Streptococcus pneumoniae
  • Haemophilus influenzae
  • Moraxella catarrhalis
  • Entérobactéries (K. pneumoniae, etc.)
  • Virus respiratoires
Préférer :
Amoxi/clav PO 875 mg/8 h
ou
Amoxi/clav IV 1 g/6 h

Si allergie aux β-lactamines :
Moxifloxacine PO 400 mg/24 h
5 jours

NB : L’Azithromycine PO, 250 mg 3x/semaine, est proposé comme anti-inflammatoire chez les exacerbateurs fréquents. Cependant, l’indication doit être soigneusement discutée avec le pneumologue afin d’écarter toutes les contre-indications et en tenant compte du risque de sélection de résistances.

*les critères d’Anthonissen sont toujours actuellement utilisés mais ils pourraient ne plus l’être, dans un avenir proche. (10)

Trachéobronchite nosocomiale

La trachéobronchite nosocomiale peut être d’origine bactérienne lorsqu’elle se développe chez un patient ventilé et intubé. Le diagnostic se pose sur une bactériologie quantitative lorsque chez un patient présentant des signes inflammatoires, on observe une purulence des expectorations en l’absence de foyer pulmonaire radiologique.

Un traitement antibiotique n’est pas souhaitable en raison des effets écologiques délétères menant à la sélection de germes résistants.

Infections des voies respiratoires de l’adulte

Quelques principes

  • Etiologie essentiellement virale
  • Présence de secrétions purulentes n’est pas une preuve d’infection bactérienne !

Prise en charge

Type Germes Traitement Durée
Bronchite aiguë Virus Pas d'antibiotique /
Sinusite aiguë Virus principalement Pas d'antibiotique /
Considérer antibiothérapie si :

  1. Clinique > 10 j (toux, congestion nasale, rhinorrhée)
  2. Clinique sévère ≥ 3 – 4 j (température > 38,5 – 39 °C, rhinorrhée purulente ou douleur faciale)
  3. Clinique en deux temps (reprise des symptômes dans les 10 j après amélioration passagère)

Amoxicilline PO 1 g/8 h

Si allergie aux β-lactamines :
Moxifloxacine PO 400 mg/24 h
5 - 7 j
Pharyngite aiguë Virus principalement Pas d'antibiotique /
Considérer un frottis si ≥ 3/4 critères suivants :
  1. Température > 38 °C
  2. Absence de toux
  3. Adénopathie sous mandibulaire
  4. Exsudat amygdalien blanc
Si frottis positif pour Streptococcus pyogenes (Groupe A) :
Céfadroxil PO 1g/12h ou Amoxicilline PO 1g/8 h

Si allergie aux β-lactamines :
Clarithromycine PO 500mg/12h ou 1g (comp. à libération prolongée)/24h
5 - 7 j
Grippe Influenza A et B Pas d'antibiotique /
Ne pas oublier de faire un frottis naso-pharyngé ou une aspiration naso-pharyngée entre novembre et mars : recherche d'antigènes si retour à domicile ; PCR si patient hospitalisé (accord du patient pour le coût de 40 € → si désaccord recherche d'antigènes)

En cas de grippe sévère, penser à la possibilité d'une aspergillose → recherche de l'antigène galactomannane et PCR Aspergillus
  • En cas de grippe non sévère : Envisager un traitement par Oseltamivir 75mg 2x/j pendant 5 jours, dans les 72h
  • En cas de grippe sévère : Traitement recommandé par Oseltamivir 150mg 2x/j pendant 5 jours, quelque soit le délai & envisager une antibiothérapie en cas de surinfection
Infections non spécifiques
des VRS (rhume)
Virus principalement Pas d'antibiotique /
Otite moyenne aiguë Virus principalement Pas d'antibiotique /
En l'absence d'amélioration de la clinique sous traitement symptomatique dans les 48-72 h : Amoxicilline PO 1 g/8 h 5 j

Références

  1. Mandell LA, Wunderink RG, Anzueto A, Bartlett JG, Campbell GD, Dean NC, et al. Infectious Diseases Society of America/American Thoracic Society Consensus Guidelines on the management of community-acquired pneumonia in adults. Clin Infect Dis. 2007;44(SUPPL. 2).
  2. IGGI. Pneumonie communautaire (CAP) chez l’adolescent et l’adulte immunocompétents [Internet]. 2020. Available from: https://www.bvikm.org/documents
  3. Lee MS, Oh JY, Kang CI, Kim ES, Park S, Rhee CK, et al. Guideline for antibiotic use in adults with community-acquired pneumonia. Vol. 50, Infection and Chemotherapy. 2018. 160–198 p.
  4. Metlay JP, Waterer GW, Long AC, Anzueto A, Brozek J, Crothers K, et al. Diagnosis and treatment of adults with community-acquired pneumonia. Am J Respir Crit Care Med. 2019;200(7):E45–67.
  5. Laura Evans, Andrew Rhodes, Waleed Alhazzani MA. Surviving Sepsis Campaign: international guidelines for management of sepsis and septic shock 2021. Critical Care Medicine. 2021. 1063–1143 p.
  6. Gauzit R, Castan B, Bonnet E, Bru JP, Cohen R, Diamantis S, et al. Anti-infectious treatment duration: The SPILF and GPIP French guidelines and recommendations. Infect Dis Now [Internet]. 2021;51(2):114–39. Available from: https://doi.org/10.1016/j.idnow.2020.12.001
  7. Torres A, Niederman MS, Chastre J, Ewig S, Fernandez-Vandellos P, Hanberger H, et al. International ERS/ESICM/ESCMID/ALAT guidelines for the management of hospital-acquired pneumonia and ventilator-associated pneumonia. Eur Respir J [Internet]. 2017;50(3). Available from: http://dx.doi.org/10.1183/13993003.00582-2017
  8. Dequin P-F, Meziani F, Quenot J-P, Kamel T, Ricard J-D, Badie J, et al. Hydrocortisone in Severe Community-Acquired Pneumonia. N Engl J Med [Internet]. 2023;1–11. Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/36942789
  9. Rybak MJ, Le J, Lodise TP, Levine DP, Bradley JS, Liu C, et al. Therapeutic monitoring of vancomycin for serious methicillin-resistant Staphylococcus aureus infections: A revised consensus guideline and review by the American Society of Health-System Pharmacists, the Infectious Diseases Society of America, the Pediatric Infectious Diseases Society, and the Society of Infectious Diseases Pharmacists. Am J Heal Pharm. 2020;77(11):835–63.
  10. GOLD. Global strategy for the diagnosis, management, and prevention of chronic obstructive pulmonary disease. Glob Initiat Chornic Obstr Lung Dis - Rep. 2023;1– 193.